En s’inspirant des 3,8 milliards d’années de R&D de la nature, nous pouvons imaginer des systèmes plus résilients et mieux impliquer les parties prenantes.