Design Circulaire

Design Circulaire

Formation continue économie circulaire à l’ENSCI 2

L’ENSCI-Les Ateliers est l’École nationale supérieure de création industrielle, une école de design classée parmi les meilleures au monde (selon le Red Dot Design). L’Ecole forme aussi bien des étudiants que des professionnels dans le cadre de la formation continue.

Forte de plus de 30 ans d’expérience dans la formation, l’école propose des programmes diplômants et certifiants qui vont de la création industrielle et du design de produit au design numérique, d’espace, de communication ou de service. L’ENSCI a une approche de la formation et de l’apprentissage singulière : celle de remettre la création au cœur du processus.

C’est de cette particularité qu’elle tient son nom ainsi que sa renommée, et selon nous une grande partie de sa qualité. Ce ne sont pas les étudiants et alumni qui diront le contraire.

Pour celles et ceux qui y étaient, nous intervenions à l’ENSCI en 2016 dans le cadre du Disruptive Innovation Festival de la Fondation Ellen MacArthur sur le sujet “Comment l’économie circulaire change positivement les business models ?“.

De la formation initiale à la formation continue

Afin de répondre à des besoins d’apprentissage, d’évolution ou de montée en compétences à différentes étapes de la carrière professionnelle, les programmes de l’ENSCI vont de la formation initiale (grade de Master) à la formation continue, avec des Mastères spécialisés et des formations courtes.

C’est sur ce dernier point que nos chemins se croisent.

Plus jeunes que les deux Masters en Création industrielle et en Design textile, les Mastères spécialisés et formations courtes répondent à des objectifs différents, ou en tout cas complémentaires. Ils sont destinés à un public plus expérimenté tels que des salariés ou dirigeants d’entreprises, des créateurs ou des personnes en reconversion. À travers ce programme l’idée est avant tout de révéler, inciter et anticiper les tendances et nouvelles pratiques tant sociales, qu’environnementales ou techniques pour transformer les organisations, grâce au design et à la création.

L’économie circulaire, au cœur des nouvelles tendances

Parmi ces “tendances et nouvelles pratiques”, la gestion des ressources et la valorisation des produits en fin de vie doivent être compris, anticipés et actionnés dans tout processus d’innovation.

En effet, le design s’il est utilisé à bon escient, est un outil puissant qui permet d’adopter une vision systémique des impacts des activités humaines et de toute création. Cela dans le but d’assurer une création de valeur(s) à la fois sociale, environnementale et économique.

Intégrer la fin de vie des ressources, les impacts négatifs de nos produits sur les écosystèmes ou la relocalisation des chaînes de production et de valeur, sont des principes qui font partie intégrante d’une économie que l’on veut circulaire. Cette économie circulaire peut être appliquer tout au long du processus de conception et d’innovation à travers : le design circulaire.

Pour permettre à ses formés de s’initier et de pratiquer l’économie circulaire, l’ENSCI a fait appel à Wiithaa pour proposer des formations courtes sur l’économie circulaire. L’une générale, l’autre sectorielle dédiée aux acteurs du bâtiment et de la construction.

Ces formations courtes proposées en parallèles de nos programmes de formation en économie circulaire, sont dispensées dans le module “Développement durable et design” de l’école.

Geneviève Sengissen, Responsable du service Formation Continue à l’ENSCI, nous partage son avis sur la question du “pourquoi mettre à l’honneur l’économie circulaire dans le cycle de l’ENSCI ? :”
La nouvelle programmation de la formation continue de l’ENSCI-Les Ateliers devait saisir la question du développement durable, car l’établissement “a pour but d’assurer, à l’occasion d’activité de production, la formation et la recherche en matière de conception de produits et de création industrielle”, dans une pratique humaniste et un esprit de développement durable.
Pour changer les paradigmes de la conception des matériaux, produits et organisations, les bonnes pratiques ne suffisent pas (encore) aujourd’hui. Il faut qu’elles s’accompagnent de modèles économiques vertueux et rémunérateurs pour leurs acteurs, sans quoi il est difficile de les implémenter réellement.  L’économie circulaire permet de concilier des valeurs et objectifs durables, tant pour les communautés humaines que leur environnement et le vivant, en s’inspirant des cycles naturels ou tout se transforme et devient ressource renouvelable et renouvelée.

 

Une formation en collaboration ENSCI/WIITHAA

Les formations proposées par Wiithaa dans le cadre de la formation continue de l’ENSCI-Les Ateliers, ont pour objectif de transmettre les fondamentaux de la pensée circulaire et systémique, ainsi qu’un maximum d’outils d’application pour enfin passer à l’action. Parmi ces “clef pour agir” et “outils d’application” Wiithaa présente entre autres de nombreuses initiatives inspirantes, étudiées dans leurs projets ou repérées à l’international, et partage son savoir-faire et sa méthodologie d’application Circulab.

Les deux principales formations pour lesquelles Geneviève Sengissen nous fait confiance, sont design circulaire et économie circulaire et bâtiment durable.

Ces formations sont destinées à des professionnels du domaine de l’innovation, du marketing, du design ou à des dirigeants d’entreprises qui souhaitent  donner un nouveau souffle à leurs activités ou avoir un impact positif sur leur écosystème.

Retours d’expérience de formés

“La formation pour savoir VRAIMENT de quoi on parle.” Gwenaëlle Rebouc, co-fondatrice de Fairly, studio de design.

 

« Vraie connaissance du sujet. Plutôt dynamique. Bonne progression de la formation ».

 

L’ensemble des ces formations sont animées par Justine Laurent et/ou Brieuc Saffré, tous deux formateurs associés de Wiithaa.

Les formations sont éligibles au CPF et finançables par les OPCA.

Pour toute information et inscription :  formation-continue(at)ensci.com

Pour s’inscrire à nos formations économie circulaire, c’est par ici.

Justine Laurent conférence économie circulaire
Design Circulaire

La formation pour activer l’économie circulaire 0

« Les entreprises qui ne feront pas d’effort, seront amenées à disparaître. »

Olivier Weymann, dans le podcast Activer l’économie circulaire

Une formation économie circulaire, pour quoi faire ?

Valorisation des déchets, mutualisation des actifs, éco-conception… sont des termes qui ne sont plus réservés aux réunions, conférences ou post LinkedIn sur l’environnement ou le développement durable, mais qui émergent de plus en plus dans les discussions autour de l’innovation ou de la viabilité des organisations. Ces différents termes font références à quelques principes d’un nouveau paradigme : l’économie circulaire.

Que ce soit d’un point de vue de l’approvisionnement en ressources, des déchets générés lors des processus industriels ou de la fin de vie des produits, composants et matériaux, la question des impacts écosystémiques des activités humaines a grand besoin d’être rapprochée de celle des impacts économiques.

Permettre aux équipes d’activer l’économie circulaire

Le problème est que nous sommes nombreux à nous demander « Comment intégrer des principes plus vertueux et responsables à notre création de valeurs, de manière proactive et autonome ? »

Car il est courant de souhaiter « faire attention à la planète », il est naturel de désirer la bonne qualité de ce que l’on mange ou respire mais il est moins facile d’associer ces besoins à nos activités, notre entreprise ou nos projets et encore moins de prendre les devants pour le faire de manière proactive et novatrice.

Il ne faut pas juger la nature selon nous, mais selon elle.

Blaise Pascal

Selon nous, le changement de paradigme est nécessaire et possible si nous parvenons à impliquer, inspirer et coordonner le passage à l’action. Nul ne sert de repartir de zéro. La nature n’est jamais repartie de zéro. Mais il est important d’évoluer et de faire évoluer.

La formation, un outil pour l’évolution des organisations.

Conscients de la complexité du design circulaire, qui intègre de nouveaux critères à la conception, et de cette nécessaire évolution des organisations et des parties prenantes, la formation est pour nous un bon moyen de poser la première brindille à la construction du nid.
En vue de la conception d’un nouveau produit ou service, de la transformation d’un business model ou d’un lancement sur un nouveau marché, former les équipes et parties prenantes aux principes clefs de la méthodologie qui sera appliquée par la suite est une bonne manière d’en assurer l’efficience et les impacts.

  • Nos formations économie circulaire permettent tout d’abord de faire monter les équipes en compétences sur les fondamentaux tout en valorisant leurs connaissances et expériences aussi bien techniques qu’humaines. Cela permet d’améliorer plutôt que de remplacer.
  • Nos formations permettent également aux formé(e)s d’acquérir de nouveaux réflexes et méthodologies à mettre en pratique au quotidien mais également dès la conception et le lancement de nouveaux projets. Cela permet de faciliter l’autonomie et l’action directe plutôt que la dépendance.
  • Nos formations économie circulaire permettent enfin d’inspirer et de développer la créativité pour pouvoir se projeter plus facilement et ainsi assurer une application sur le long terme. Cela favorise la proactivité plutôt que la peur ou la contrainte.

 

La formation n’est pas une fin en soi, c’est selon nous une première étape dans l’expérimentation et la conception des systèmes de demain.

Ainsi, en amont d’un service de conseil, d’un atelier d’idéation ou d’un design sprint, nous formons vos équipes et parties prenantes aux fondamentaux de l’économie circulaire, avec un angle d’approche clair, et initions ainsi un changement de paradigme sous le thème de la collaboration et de l’action.

L’Oréal l’a fait et a formé ses “Grands Potentiels” à l’économie circulaire. Découvrez la formation économie circulaire pour les équipes de L’Oréal.

Découvrez nos programmes de formations sur la page dédiée ou contactez-nous.

Design Circulaire

Retour d’expérience de stage 0

Étudiant en 4ème année à la Web School Factory en spécialisation design UX/UI, Félix a été stagiaire au sein de l’agence pendant 6 mois. De juillet à décembre 2018, il a travaillé avec nous dans l’antenne parisienne sur le développement et le positionnement des sites internet, la conception de serious game et méthodologies d’innovation. Il nous partage son expérience et ses premiers pas dans l’univers du design circulaire.

Quel est ton parcours ?

Après un Bac ES puis une année sabbatique à Londres, j’ai intégré la Web School Factory, une école de management dans le digital qui allie le marketing, le design et le développement web. Je suis actuellement en 4ème année en spécialité Design UX/UI.

Pourquoi as-tu choisi Wiithaa ?

J’ai d’abord découvert l’annonce grâce à Julien Champagne le responsable de la majeur design à la Web School Factory, je me suis ensuite dit que le design circulaire était un mode de pensée encore nouveau et peu connu en France et cela m’intéressait. L’environnement low tech par rapport au milieu du numérique dans lequel je baigne me permettait aussi de sortir de ma zone de confort et ce challenge m’excitait. 

Quelles ont été tes missions et responsabilités tout au long de ce stage ?

Le fil rouge de mon stage a été de repenser la présence online de Wiithaa et de ses différentes marques puis de l’améliorer en modifiant, développant ou créant les sites web. Cependant, mes responsabilités ne se sont pas arrêtées ici et mes missions ont été très variées. C’est ce que j’ai aimé; animation d’ateliers de créativité, conception de serious game, participation à des conférences, design graphique et data visualisation…

Peut-être un projet dont tu souhaiterais nous parler en particulier ?

L’audit de l’existant et la création des sites web ont été très intéressant car j’ai beaucoup appris en autonomie et le dialogue avec Justine et Brieuc sur ce projet a été très enrichissant. Aussi, ma participation à la création d’un serious game sur la chaîne de valeur circulaire et les opportunités marchés, m’a permis d’appliquer les techniques de créativité, que je connaissais, dans un contexte nouveau et concret. La présentation, les observations et différents tests, le design graphique et les améliorations du jeu ont permis d’arriver à un résultat dont nous sommes fiers. 

En tant que designer, que t’as apporté ce stage ? Tant d’un point savoir-faire que savoir-être ?

Comme présenté plus haut, j’ai pu travailler en grande autonomie sur les différents projets ce qui m’a permis de m’exprimer et de partager mes compétences. J’ai beaucoup appris en me documentant dès que je me confrontais à un problème car l’équipe est dans une logique d’amélioration continue et de droit à l’erreur. C’est très gratifiant de prendre le temps et de réussir à régler les problèmes par soi-même, sans jugement, et ça permet d’évoluer. 

Et pour après ?

Ce stage m’a permis de confirmer que je prenais la bonne voie, celle du design et de l’innovation, avec ce nouvel exemple d’application dans un cadre professionnel. J’ai pu expérimenter la méthodologie design dans un nouveau contexte ce qui m’a permis d’enrichir mes connaissances et d’être sûr que c’était la voie que je voulais prendre. 

Et pour finir, quelle vision du design circulaire souhaites-tu partager à l’avenir ?

Pour ce qui est de mon milieu actuel, le monde du digital, le design circulaire est encore très peu développé et développable tel quel. Cependant, en tant que designer, je pense qu’il est de notre responsabilité d’être conscient de ce qu’est le design circulaire si nous voulons vivre dans un monde qui a de l’avenir. L’enjeu de viabilité et de résilience est plus que jamais présent.

Felix nous partage son retour d’expérience de stagiaire en design circulaire.
Design Circulaire

Wiithaa alloue 1% pour la planète 0

L’agence de design Wiithaa rejoint l’organisation 1% For The Planet

L’agence Wiithaa a rejoint le 1er janvier 2019 la communauté 1% For The Planet et s’engage ainsi à reverser 1% de son chiffre d’affaire annuel à des organisations à but non lucratif dédié à la protection de l’environnement.

“Nous sommes très heureux de rejoindre l’organisation. Cela fait plusieurs années maintenant que nous nous engageons, tant par nos actions que notre business model, en faveur de l’environnement. Cette action est pour nous clef afin de multiplier nos dons annuels en les associant à ceux de la communauté. Nous comptons aussi beaucoup sur la dynamique de réseau et les rencontres pour aller encore plus loin.” annoncent Justine et Brieuc, associés de Wiithaa.

À ce jour, les membres 1% for the Planet ont donné plus de 175 millions de dollars aux associations.

Le 1% for the Planet offre un moyen crédible et accessible de soutenir l’environnement. Il n’est pas toujours facile de savoir où et comment soutenir les bonnes associations. La plupart des entreprises et des particuliers n’ont pas l’expertise nécessaire pour élaborer leurs propres stratégies de dons environnementaux, et rares sont ceux qui disposent du temps ou des ressources nécessaires pour faire le tri parmi les nombreuses options qui leur permettraient d’avoir un impact.

Avec cette action, Wiithaa continue son partenariat avec l’ONG Coral Guardian initié en 2016. Cette association agit en faveur de la conservation des récifs coralliens et accompagne les populations qui en dépendent, dans leur préservation et leur régénération.

“We are thrilled to welcome Wiithaa to our global network,” livre Kate Williams, CEO of 1% for the Planet. “Currently, only 3% of total philanthropy goes to the environment and, only 3% of that comes from businesses. We need more business like Wiithaa to do its valuable part to increase giving and support on the ground outcomes.”  

À propos de 1% For The Planet

“Nous connectons mécènes et entreprises avec les associations porteuses de projets, pour accélérer efficacement les dons au profit de l’environnement.

Le 1% for the Planet est un mouvement mondial qui inspire les entreprises et les particuliers à soutenir des solutions environnementales en direct ou via notre réseau. Nous vous conseillons dans votre démarche, certifions vos dons, et amplifions l’impact de notre réseau.

Le 1% for the Planet a été créé en 2002 par Yvon Chouinard (fondateur de Patagonia) et Craig Mathews (fondateur de Blue Ribbon Flies). Eux-mêmes philanthropes à hauteur de plus d’1% de leur chiffres d’affaires avec leurs entreprises respectives, ils ont souhaité créer un réseau capable de rassembler les entreprises philanthropes, avec un label reconnaissable facilement et au message simple. Depuis la création du 1% for the Planet, plus de 150 millions d’euros ont été consacrés à des associations environnementales.”

À propos de Wiithaa

Sphère innovation design thinking à circulaire

WIITHAA est le nom aborigène d’un oiseau qui, pour séduire les femelles, construit des nids qu’il décore méticuleusement en collectant toutes les ressources à sa disposition. Il utilise des herbes sèches, des brindilles et même des bouchons ou des pailles en plastique. Ce qui est un déchet pour nous, le Wiithaa le récupère et le transforme en opportunités.

À l’image de cet oiseau, l’agence de design circulaire Wiithaa concilie ingénieusement économie et nature pour aider les entreprises à améliorer l’expérience de leurs utilisateurs tout en optimisant leurs ressources.

À travers une démarche créative et inspirée des principes du vivant, Wiithaa conçoit de nouveaux produits, services et modèles économiques en faveur d’une économie circulaire.

Design Circulaire

Retour d’expérience de stage 0

Étudiante en 3ème année de design à Strate, École de design, Juliette a été stagiaire au sein de l’agence pendant 6 mois. De janvier à juillet 2018, elle a travaillé avec nous dans l’antenne parisienne sur des maquettes et rendus projets, du design de serious game ou l’animation de processus créatifs. Elle nous partage son expérience et ses premiers pas dans l’univers de l’éco-conception et de la valorisation des ressources.

Quel est ton parcours ?

J’ai fait un bac scientifique que j’ai réussi avec mention mais je sentais bien que mon esprit était trop créatif pour continuer dans un domaine aussi rigoureux que les sciences. Je me suis tournée vers les arts sans grande surprise car j’ai toujours aimé créer, contempler, fabriquer, comprendre. J’ai donc fait une école préparatoire aux Ateliers de Sèvre pour ensuite intégrer Strate en deuxième année. Le design me permet d’allier la créativité avec tout un côté humain et social et c’est ça qui me plait.

Pourquoi as-tu choisi Wiithaa ?

J’avais postulé pour des annonces en ligne dont celle de Wiithaa sans trop regarder en détail. C’est quand ils m’ont approchée que je me suis intéressée à ce qu’ils faisaient : j’ai compris que c’était le stage qui me correspondait. Une petite structure, qui travaille à la fois sur design produit que sur du design thinking, avec la notion de circularité que je ne connaissait pas et que je voulais découvrir. Je repars de cette formation avec des outils de réflexion et des notions qui me permettront de travailler sur des projets utiles et impactants.

Quelles ont été tes missions et responsabilités tout au long de ce stage ?

J’ai travaillé de manière très pluridisciplinaire: facilitatrice et photographe d’atelier, illustratrice et graphiste pour les travaux de synthèse, créatrice et conceptrice d’outil et jeux, travail sur le site internet, conception produit… J’ai même été juré pour une compétition d’entrepreneurs sociaux !

Peut-être un projet dont tu souhaiterais nous parler en particulier ?

Nous avons travaillé avec un client sur la problématique de gestion et collecte des encombrants en habitat collectif. Je crois que ça a été l’expérience la plus intéressante et complète. La phase d’observation sur le terrain et d’interviews utilisateurs a été extrêmement longue et complète et nous à permis de ne pas tomber dans beaucoup de pièges, avant de passer à la génération d’idées et à la conception pure. Créer entourée de personnes aux profils variés qui connaissent le sujet mène à des discussions très intéressantes. Ce format de “sprint” m’a permis d’acquérir une vrai méthodologie pour mes projets design de l’observation à l’activation.

En tant que designer, que t’as apporté ce stage ? Tant d’un point savoir-faire que savoir-être ?

Une aisance face aux clients, une autonomie et une rapidité d’éxécution dans mon travail, une nouvelle façon de considérer les déchets, un bagage de compétences en design thinking et service.

Et pour après ?

Je pars en Norvège le semestre prochain dans l’école d’AHO ( à Oslo) dans la section “design industriel” pour continuer mon apprentissage du métier de designer produit. Par la suite je souhaite garder un peu de circularité dans tous les projets que je réaliserai.

Et pour finir, quelle vision du design circulaire souhaites-tu partager à l’avenir ?

Une vision positive, logique. Quelque chose qui n’est pas une contrainte mais une opportunité humaine, économique, technologique et environnementale.

  • 1
  • 2
  • 6

Retrouvez les meilleurs exemples, designers, articles ou livres sur le design circulaire.

X