Table-ronde – Comment l’économie circulaire change positivement les business models ?

Dans le cadre du Disruptive Innovation Festival, organisé par la fondation Ellen Mac Arthur, Wiithaa et l’ENSCI ont invité les entreprises Armor et Interface pour faire part de leur retour d’expérience et répondre aux questions du public lors de la table-ronde Comment l’économie circulaire change positivement les business models ?

Brieuc Saffré a animé la table-ronde, accompagné par Nicolas Buttin, Pierre-Antoine Pluvinage de Armor, et Jean-François Espinasse de Interface.

Cet évènement a été organisé à l’ENSCI, l’École nationale supérieure de création industrielle, avec le soutient de Véronica Rodriguez. L’ENSCI est un partenaire auprès de qui nous intervenons sur la sensibilisation à l’économie circulaire mais également sur des formations au design circulaire.

Durant cette table-ronde, Brieuc revient sur la création de l’économie linéaire suite à la révolution industrielle et au non-sens des déchets (ultimes) dans notre économie.

Vous retrouverez sur la vidéo de la table ronde, les schéma principaux de l’économie circulaire et la définition de ce système efficace de gestion des ressources, mais également une présentation de la notion de business model que Wiithaa met souvent en avant pour l’associé à l’éco-conception des produits et services.

Après une brève introduction sur le sujet, les intervenants ont fait part de leurs réussites mais aussi de leurs difficultés dans cette transition.

L’intervention d’Armor, une entreprise spécialisée dans l’imprimerie, et d’Interface, l’un des leaders mondiaux du revêtement de sol (moquette), a permis d’illustrer les principes d’optimisation des ressources et de génération d’impacts positifs présentés par Brieuc.

Pierre-Antoine Pluvinage, de Armor, nous parle de leur offre OWA et de comment ils collectent du plastique issus de produits et emballages en fin de vie, pour produire un filament pour les imprimantes 3D.

Jean-François Espinasse de Interface nous parle lui de la transformation de cette entreprise dans les années 1990, qui souhaitant dans un premier temps améliorer son impact environnemental avant de développer un business model intégralement basé sur les principes d’économie circulaire, avec une nouvelle conception de leurs dalles de moquettes qui repense l’approvisionnement, l’usage et la valorisation en fin de vie.

Suite à ces interventions, le public sur place mais aussi en ligne sur le site du DIF a été invité à poser leurs questions aux speakers aussi bien sur les impacts de tel démarche que sur son application aux entreprises de services.

 

Add CommentYour email address will not be published

X