La Commission européenne souhaite “boucler la boucle” de l’économie circulaire

La Commission européenne vient d’annoncer ce mercredi 2 décembre un ensemble de mesures afin de donner une nouvelle impulsion au développement de l’économie circulaire dans les pays de l’UE.

Avec un gain potentiel estimé à 630 milliards d’euros par an pour l’industrie et la création d’environ 600 000 emplois, l’enjeu de la transition vers l’économie circulaire est de taille pour l’Europe. Le climat y gagnerait aussi, car cette transition pourrait permettre une réduction de 6,3 millions de tonnes des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi la Commission européenne souhaite envoyer un message clair aux acteurs économiques, grâce à des mesures incitatives portant tant sur l’écoconception des produits que sur la gestion des déchets.

Ce paquet dédié à l’économie circulaire inclut entre autres:

  • des financements à hauteur d’environ 6 milliards d’euros via le programme Horizon 2020 et les Fonds structurels,
  • une nouvelle réglementation concernant le marché alimentaire avec pour objectif de réduite de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030
  • la création de normes sur le marché des matières secondaires favorisant les synergies entre les industriels
  • un plan d’action sur l’écoconception promouvant la durabilité, la réutilisation et la réparation des produits créés
  • un volet concernant les matières plastiques afin de diminuer leur transformation en déchets

L’ambition de passer du modèle économique linéaire traditionnel à une véritable économie circulaire où les déchets des uns deviennent les ressources des autres est ostensiblement affichée par la Commission.

Brieuc Saffré, fondateur de Wiithaa a participé à une interview pour apporter son témoignage dans la vidéo de présentation de l’économie circulaire réalisée par la Commission, que vous pouvez regarder ci-dessous. Brieuc parle du projet Recy’go sur lequel nous avons travaillé avec La Poste, afin de concevoir la deuxième génération de ce service de collecte et valorisation de déchets papiers. Il parle de comment nous optimisons les flux de retours à vide des camions pour permettre la récupération de nouveaux gisements de ressources et leur valorisation, et ainsi la création d’une nouvelle activité pour la Poste.

Dans cette vidéo, la Commission définit l’économie circulaire en prenant l’exemple des cycles naturels, qu’il s’agisse des arbres, de la terre ou de la lumière, pour illustrer la notion de gâchis et de réutilisation. En effet, d’après la Commission le gâchis de matières et de ressources est entièrement lié à une seule espèce, la nôtre. Pour éviter ce gâchis et transformer les déchets en véritables ressources, il est important d’intégrer la durabilité au design des produits et ainsi arriver à des systèmes en boucles.

Walter R.Stahel, l’un des pères fondateurs du concept d’économie circulaire, partage également son avis et sa définition dans la vidéo.

Add CommentYour email address will not be published

X